Le Village de Rogliano

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Riche Passé

Lors de votre séjour dans notre région vous pourrez découvrir et admirer de multiples vestiges de temps révolus. Rogliano et ses alentours, suivant l’époque, se caractériseront par des architectures aussi diverses qu’étonnantes.

L’histoire riche de ce village et de son port Macinaggio aura permis l’existence d’un patrimoine Corse sans conteste exceptionnel.

Du « Pagus Aurélianus » de l’époque romaine, au Chef Lieu de canton actuel, Rogliano a connu une histoire passionnante, et doit, entre autre, à l’impératrice Eugénie l’ouverture de la route en décembre 1869, à son retour de l’inauguration du Canal de Suez, encore appelée “Chemin de l’impératrice », accédant au cœur du village.

Les premiers vestiges romains datent du 1er et 2éme siècles av. J. C., puis les Génois firent du Cap Corse leur fief.  Aujourd’hui subsistent des ruines de châteaux-forts, des tours, des églises, des chapelles, et de superbes bâtisses (Maisons des Américains ou Palazzi ; tombeaux ; …).

L’actuelle commune de Rogliano s’étend sur environ 26,7 km2, et est dominée à l’ouest par la chaîne dorsale du Cap Corse.

 

Les hameaux

Le village de Rogliano regroupe les anciennes communes de SAN COLOMBANO (partie sud de l’actuelle commune) et de la CHIAPELLA (tiers Nord); et compte environ 500 habitants contre 1850 âmes vers 1875.

Les huit hameaux composant Rogliano, sont sous la protection de deux châteaux, aujourd’hui aux temps révolus et de cinq magnifiques tours qui sont aujourd’hui protégées et restaurées.

Par ailleurs, en flânant dans Rogliano, vous ne manquerez pas de voir ces nombreuses et authentiques maisons de village dont les plus anciennes remontent au 15° siècles, caractérisées par des murs en moellons enduits et un toit à deux pentes couvert de lauzes.